Prend-on les esthéticiennes pour des jambons ? Je dis STOP !

Esthétique Tendance Je dis Stop Prend on les esthéticiennes pour des jambons

Esthétique Tendance Je dis Stop Prend on les esthéticiennes pour des jambons

Nos marques de soins vendues à prix bradés sur des plateformes de ventes en ligne, ou vendues dans des structures autres : fleuristes, magasin de décoration…. À tout cela……. je dis Stop, prend-on vraiment les esthéticiennes pour des jambons ?

N’en avez-vous pas marre, les esthéticiennes d’être prises pour des petites filles naïves ?

Et oui entre nos marques soi-disant partenaires que l’on retrouve partout. Les personnes dites de bonne volonté, proposant des aides pas chères mais qui au final se servent de nous pour faire grimper leur business. Ou encore les organismes de toute part qui nous utilisent comme des vaches à lait. Il y en a marre que l’on prenne les esthéticiennes pour des filles naïves.   

Mais attention le phénomène n’est pas nouveau et il ne se cantonne pas uniquement aux esthéticiennes. Dans tous les secteurs d’activité vous avez des “abuseurs”, des sociétés ou entités peu scrupuleuses qui n’hésitent pas à se jouer des autres.

Mais généralement cela ne dure qu’un temps. Et la régulation du marché élimine ces abuseurs. Soit leurs conditions deviennent si draconiennes que même le dernier des bons samaritains ne peut plus travailler avec eux. Soit, et dans la plupart des cas, on les dénonce.

Mais dans l’esthétique cela n’arrive pas ou met beaucoup trop de temps à arriver. Pourquoi ? La réponse la plus simple serait de dire par manque de solidarité des esthéticiennes. Mais je ne le crois pas complètement. Parce que nous sommes naïves, je ne le crois pas complètement non plus.

Je pense qu’il est bon d’être honnête, il existe des esthéticiennes limites. Mais lorsque l’on fouille, on se rend compte que ces filles ne sont pas des esthéticiennes diplômées. Ou, elle pratique l’esthétique depuis peu, ou pire encore elles ont délibérément choisi de violer les règles. Oui, elles existent, mais elles sont marginales. Nous esthéticienne nous n’aimons pas communiquer sur nous alors, les médias se délectent de nous les mettre en avant.

Solidaire ?

Je me répète, je crois que nous le sommes. Il suffit de nous voir en formation ou lors de regroupements dans des évènements à taille humaine comme les Beauty Forum. Nous échangeons, nous sommes des professionnelles multi-casquettes. Et, il n’est pas rare de voir des esthéticiennes se dépanner des produits.  

Je crois que nous sommes plus solidaires que nous ne sommes fédérées. À ce jour, l’entité la plus fédératrice des esthéticiennes est le groupe Facebook du GGIB.

Et c’est pourquoi des marques peuvent se permettre de durcir avec nous leur condition.

Esthetique Tendance webinaire comment choisir sa marque partenaire

Coupable mais pas responsable

Si nous râlons chacune dans notre coin, c’est bien mais ce n’est pas productif. Il faut avouer que ça soulage, mais ce n’est pas pro-actif.

Je suis comme vous, le temps me manque et j’ai des milliers d’autres raisons de ne pas faire, mais il est temps de dire STOP.

J’ai sincèrement apprécié le dernier coup de sang de MLB sur le groupe GGIB et je dois avouer que je partage son opinion, nous ne devons pas laisser des groupes ou des marques continuer à nous prendre pour des jambons.

Je sais que Rome ne sait pas fait en un jour mais il faut bien commencer. Je vous rassure, je ne souhaite pas faire de révolution. Il existe des marques qui proposent des relations gagnantes-gagnantes  ou, comme peut le dire Dominique Pierson des relations win-win. Si nous apprécions les formations de ce dernier c’est qu’après nous voyons vraiment grimper notre chiffre d’affaires vente. À la base nous ne sommes pas de grandes vendeuses (en tout cas pour la grande majorité).

Nous faisons ce métier par passion mais la passion de ce métier ne nous paie pas.

Voilà pourquoi une fois que nous avons fait l’effort de réaliser tous l’argumentaire de vente, le diagnostic, les conseils et les échantillons nous voyons notre cliente acheter les produits de notre marque partenaire sur internet, ce n’est plus acceptable.

Ce manque à gagner, c’est notre marge. La marge c’est la garantie de nos emplois.

Du coup comment trouver les marques qui sont pour nous de vraies partenaires. Pas celles qui nous tordent le bras au moment de commandes avec conditions limites. (Je vous parle bien de minimum d’achats, de Franco de port, de remises…) ou qui donnent à des blogueuses leurs produits pour qu’elles les vendent à notre place.

En cherchant, je me suis rendue compte qu’il y a beaucoup de marques qui sont prêtes à jouer le jeu avec nous pour rentrer dans le cadre de ce partenariat, institut de beauté + Marques. Cependant comment se positionner, comment argumenter que peut-on espérer et que doit-on regarder. Il m’a donc paru intéressant d’organiser un webinaire.

Save the date

Une petite formation d’une heure où nous pourrons échanger et poser des questions à une personne du métier. Une personne capable de nous montrer comment se passe un partenariat win-win. Je dois avouer que cela n’a pas été évident mais j’ai réussi à trouver une marque qui a bien voulu jouer le jeu : Skinident. C’est une grosse marque Allemande qui arrive en France. Je pense qu’elle a un vrai besoin de communication et du coup elle est prête à nous donner les clés pour sortir de ce schéma scabreux. Nous lui avons demandé de fournir dans la mesure du possible des témoignages d’esthéticiennes et non pas du service marketing Skinident. Cette intervention nous donnera une bonne vision de ce que nous pouvons et nous devons espérer.

Ce webinaire est gratuit et vous pouvez y participer sans aucune condition, le but est de récupérer les clés par la force de l’exemple d’une marque éthique. L’animateur nous propose de voir 5/6 points d’une relation gagnante-gagnante avec sa marque de soin.

Je vous propose de le faire le Lundi 15 Octobre au soir à 20h30, ainsi ce n’est pas la plus grosse journée de la semaine. Pour des raisons d’organisation nous ne pourrons pas être plus de 20.

Pour celles qui le veulent je vous joins ici le lien pour participer et vous inscrire.

Esthetique Tendance Stop Prend-on les esthéticiennes pour des jambons ?

Perso j’en ai assez !

Je voudrais pouvoir avancer, développer mon affaire avec le sentiment de travailler avec de véritables partenaires, des alliés. Je vais me la jouer Martin Luther King et Barack Obama “J’ai eu un rêve” une relation GAGNANTE/GAGNANTE ! C’est possible ! Yes We can.

Esthétique Tendance Prend on les esthéticiennes pour des jambons? je dis stop

Arrêtons de nous faire avoir

Pour ce faire, il faut commencer par bien choisir ses “collaborateurs”. Nous avons aujourd’hui la chance dans l’air du digital et du coaching de pouvoir être accompagné, mais encore faut-il bien choisir ….

Pour nos marques de soin, c’est pareil, il faut bien choisir, ne pas faire de compromis entre efficacités, marge, accompagnement et éthique. Oui, nous pouvons nous imposer, et sélectionner nos fournisseurs suivant leur éthique.

Esthetique Tendance Prend-on les esthéticiennes pour des jambons ? STOP

Ces marques existent-elles ?

Fort heureusement, oui. Le but de cet article n’est pas de faire la promotion de telle ou telle marque mais de mettre en lumière le fait que nous devons faire des choix pour nos entreprises, choisir nos partenaires qui nous amèneront là où nous souhaitons toutes aller en tant que entrepreneuses, vers la réussite de nos instituts et la satisfaction clients.

Les enjeux, les méthodes et les bases d’une relation gagnante-gagnante ? L’exemple de la marque Skinident.

Pour répondre à ces questions, nous vous invitons à un webinaire avec Frédéric Lettelier, le Lundi 15 octobre à 20h30 pour aborder 6 points essentiels pour une relation gagnante/gagnante avec sa marque de soin. Soyez au rendez-vous ;-).

Christelle.

NEWSLETTER

N’hésitez pas à  vous inscrire avec votre adresse email pour être informé des nouveaux articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top